Accueil > aes LE PERMIS B

Le permis B

Catégorie B

« Véhicules automobiles ayant un poids total autorisé en charge (PTAC) qui n’excède pas 3,5 tonnes, affectés au transport de personnes et comportant, outre le siège du conducteur, huit places assises au maximum, ou affectés au transport de marchandises, ainsi que les véhicules qui peuvent être assimilés aux véhicules précédents et dont la liste est fixée par arrêté du ministre chargé des transports »

Les enjeux de la formation préparatoire à l’examen du permis de conduire

Les enjeux de la formation préparatoire à l’examen du permis de conduire

« …l’utilisation d’une voiture un outil social indispensable pour tous types de déplacements… »

Au-delà d’obtenir le permis de conduire, l’utilisation d’une voiture est un outil social indispensable pour tous types de déplacements, seul, entres amis ou en famille et d’autant plus lorsqu’on vit dans des villes peu desservies par les transports en communs

« … rouler en sécurité est donc une nécessité pour tous … »

Apprendre à conduire requiert d’arriver à la maîtrise de nouvelles compétences dans un environnement que l’on partage tous ensemble, rouler en sécurité est donc une nécessité pour tous. Les conducteurs débutants représentent une part importante des tués et des blessés sur la route.

Les formations traditionnelles

La formation théorique sert à acquérir une connaissance approfondie du code de la route. Durant cette phase, le futur conducteur prend conscience des dangers de la conduite et apprend à les éviter.

Les cours de code portent sur différents thèmes notamment la signalisation, les règles de circulation sur route et autoroute, dans les tunnels routiers et autoroutiers, les dépassements, les arrêts et stationnements…

Des exercices et des tests permettent de mesurer le degré de compréhension des cours et des indications données par les formateurs. Des exercices en ligne peuvent venir renforcer cette formation théorique.

La formation pratique au permis de conduire consiste à réaliser un nombre d’heures de conduite suffisant pour une bonne maîtrise du véhicule et des règles de conduite.
Le formateur évalue au début de la formation le nombre d’heures de conduite qu’il estime nécessaire pour que le candidat soit prêt pour l’examen.

Pour accéder à l’examen, il faut avoir fait un minimum de 20h de leçons de conduite (voiture à fonctionnement manuel) ou un minimum de 13h de leçons de conduite (voiture à fonctionnement automatique). Ce nombre d’heures de conduite varie donc en fonction de l’aisance et des capacités du candidat.

Les formules alternatives

Aux vues des exigences de l’apprentissage de conduite et l’examen du permis de conduire, plusieurs parcours d’apprentissage sont possibles pour optimiser ses chances de réussite 

 

  • La conduite accompagnée accessible dès l’âge de 15 ans permet d’anticiper son apprentissage de la conduite, toujours en présence de son accompagnateur et ainsi se familiariser au plus tôt avec l’espace routier
  • la conduite supervisée accessible à partir de 18 ans permet après une période d’apprentissage ou suite à un échec à l’examen pratique de gagner en autonomie dans la conduite, en présence de son accompagnateur

 

Dans les deux cas il s’agira d’acquérir une expérience significative de la conduite dans divers environnements ; prendre conscience des dangers tout en étant accompagné.

Ces formules permettent ainsi d’augmenter sensiblement ses chances de réussite à l’examen du permis de conduire : 74% de chances de l’obtenir dès la première fois contre 55% par la voie de l’apprentissage traditionnel.

 

L’accompagnateur

Être titulaire du permis B (permis automobile) depuis au moins cinq ans sans interruption

Avoir obtenu l’accord de son assureur pour obtenir une extension de garantie du véhicule utilisé

Être mentionné dans le contrat signé avec l’école de conduite.

Il est possible d’avoir plusieurs accompagnateurs, également hors du cadre familial

L’apprentissage anticipé de la conduite (AAC)

 

Pré requis

Être âgé de 15 ans ou plus ;

Avoir l’accord de son représentant légal et de l’assureur du véhicule

 

Conditions d’accès

Avoir réussi le code de la route et avoir suivi une formation pratique de 20 heures minimum avec un enseignant de l’école de conduite

Avoir bénéficié d’une évaluation favorable de la part de son enseignant de la conduite et de la sécurité routière avec la remise d’une attestation de fin de formation

 

Déroulé

La conduite avec l’accompagnateur se déroule sur une période d’une durée d’au moins un an au cours de laquelle l’apprenti-conducteur aura parcouru 3 000 kms minimums.
Cette période débute par un rendez-vous préalable et est ponctuée par deux rendez-vous pédagogiques obligatoires.

Lors de ces rendez-vous pédagogiques, animés par un enseignant de la conduite, les élèves sont invités à échanger sur leurs premières expériences et sur des thèmes de sécurité routière. Une phase de conduite est également prévue pour mesurer les progrès réalisés par l’élève et apporter ses conseils nécessaires

 

Les avantages !

Réduire la durée de la période probatoire du permis à 2 ans au lieu de 3 (les nouveaux titulaires du permis de conduire disposent de 6 points sur leur permis et doivent attendre deux ans sans infraction avant d’en obtenir 12)

Pouvoir commencer la formation initiale en école de conduite (code et conduite) dès 15 ans ;

Passer l’épreuve du permis de conduire à 17 ans et demi. En revanche, il n’est possible de conduire seul qu’à partir de 18 ans ;

Souvent d’obtenir un tarif préférentiel sur son assurance « jeune conducteur »

La conduite supervisée

 

Pré requis

Être âgé de 18 ans ou plus

Avoir l’accord de l’assureur du véhicule

 

Conditions d’accès

Avoir réussi le code de la route et avoir suivi une formation pratique de 20 heures minimum avec un enseignant de l’école de conduite

Avoir bénéficié d’une évaluation favorable de la part de son enseignant de la conduite et de la sécurité routière avec la remise d’une attestation de fin de formation

 

Déroulé

La conduite supervisée se déroule avec un accompagnateur. Il n’y a pas de durée ou un nombre minimum de kms requis.

Cette période débute par un rendez-vous préalable qui a lieu en présence de l’enseignant et du futur accompagnateur, au moment où l’enseignant estime que l’élève est prêt à conduire avec son accompagnateur.

L’enseignant dispense alors ses conseils aux deux parties pour bien commencer la période de conduite accompagnée

 

Les avantages !

Acquérir de l’expérience de conduite à moindre coût

Compléter sa formation initiale et, en cas d’échec à l’examen pratique, d’améliorer ses acquis en attendant de le repasser

Les examens du permis de conduire 

L’obtention du permis de conduire repose sur deux épreuves obligatoires

L’épreuve théorique générale (code)

Elle permet d’évaluer votre maîtrise de connaissance du code de la route

 

Lieu

L’examen se passe dans un centre d’examen géré par un opérateur privé (ex : La Poste, SGS)

 

Déroulé et moyen d’évaluation

Le candidat devra répondre à 40 questions, de type QCM, sur les différents thèmes du code de la route :

  • La circulation routière
  • Le conducteur
  • La route
  • Les autres usagers
  • Les premiers secours
  • Prendre et quitter le véhicule
  • La mécanique et les équipements
  • La sécurité du passager et du véhicule
  • L’environnement

L’épreuve se passe sur une tablette en individuel

L’auto école se charge de vous donner votre convocation

Résultats

Les candidats sont reçus à l’examen à partir de 35 bonnes réponses sur 40 questions

Les résultats sont communiqués sous 48h

Le code a une durée de validité de 5 ans à compter de la date d’obtention

L’épreuve pratique 

Il permet d’évaluer votre maîtrise du véhicule, en sécurité, dans diverses situations de conduite et environnement routier

 

Lieu

L’examen débute et se termine au centre d’examen des permis de conduire (Parçay-Meslay)

Il dure 32 minutes (spécificité pour l’examen pratique des personnes à mobilité réduite, cliquez ici)

 

Déroulé et moyen d’évaluation

Elle est réalisée par un Inspecteur des permis de conduire et de la sécurité routière et comprend :

 

  • L’accueil du candidat, la vérification de son identité
  • La présentation de l’épreuve par l’examinateur
  • L’installation au poste de conduite et les réglages du véhicule nécessaires avant le départ
  • Une phase de conduite effective d’une durée minimale de 25 minutes
  • La réalisation d’un test de la vue
  • La réalisation de deux manœuvres particulières à tester en relation avec la sécurité routière
  • 2 questions portant notamment sur la vérification d’un élément technique en relation avec la sécurité routière, à l’intérieur et à l’extérieur du véhicule ;
  • La mise en action d’un accessoire ou commande d’accessoire en cours de circulation

 

Présentation

La présentation à l’examen ne sera possible que si le niveau requis est atteint et ce avant 50 heures de leçons de conduite maximum

L’auto-école se charge de prévoir votre date d’examen et vous remettra votre convocation

Un enseignant de la conduite titulaire d’une autorisation d’enseigner accompagne les élèves durant tout le déroulé de l’épreuve pratique (départ et retour à l’auto-école)

 

Résultats

Les candidats sont reçus à l’examen s’ils ont obtenu un minimum de 20 points sur 31 sans fautes éliminatoires durant les épreuves de conduite.

Les résultats sont communiqués sous 48h

 

Vous trouverez les spécificités de l’examen du permis de conduire pour les personnes à mobilité réduite – ICI-

Retour en haut Aliquam justo libero odio facilisis at ultricies neque. in eleifend